AW-16463171190
top of page

Après les loups, c'est au chient d'être dans la ligne de mire de l'état

Dernière mise à jour : 28 avr.


Les récentes mesures prises par la préfecture de l'Aveyron concernant l'abattage des chiens errants ont suscité une vague d'indignation et de préoccupations parmi les habitants de la région. Cette politique d'exécution, qui cible les chiens "divagants" ou "malfaisants", soulève des questions éthiques et humanitaires importantes.


Pratique Barbare

Seuls "les agents de l’OFB (office français de la biodiversité) ainsi que les lieutenants de louveterie sont autorisés à procéder" à cet abattage, "par des tirs à balles uniquement".

La controverse autour de l'abattage des chiens errants

Depuis le 10 avril jusqu'au 10 mai, cinq communes de l'Aveyron : La Couvertoirade, L’Hospitalet-du-Larzac, Nant, Sainte-Eulalie-de-Cernon et Saint-Jean-et-Saint-Paulont autorisées à abattre les chiens errants la nuit, entre 20 heures et 8 heures du matin. Cette décision draconienne a été justifiée par les autorités locales comme une mesure de protection des troupeaux contre les attaques de chiens.


Les conséquences pour les animaux et la communauté

Cette politique d'abattage aveugle soulève de sérieuses préoccupations quant au bien-être animal et à la sécurité des chiens de compagnie. De nombreux habitants craignent pour la sécurité de leurs propres animaux de compagnie, craignant qu'ils ne soient abattus s'ils s'éloignent trop de leur domicile.

Une alternative humaine et respectueuse

Plutôt que de recourir à des mesures aussi extrêmes, il est essentiel d'explorer des solutions plus humaines et respectueuses de la vie animale. Des programmes de stérilisation et de castration, ainsi que des campagnes de sensibilisation à la responsabilité des propriétaires d'animaux, pourraient contribuer à réduire le nombre de chiens errants de manière plus durable.


Lettre Ouverte

Voici la lettre que Baptiste Praud président de l'association à adresser a la préfecture "Monsieur le Préfet,

En tant que président de l'association Argos 42 de protection animale, je me permets de vous adresser cette lettre ouverte pour exprimer notre profonde préoccupation face à la récente décision de légaliser l'abattage des chiens en Aveyron."


lettre-aveyron-pref
.pdf
Télécharger PDF • 118KB


Коментарі


bottom of page